1.BIOGRAPHIES 2.CHRONOLOGIE 3.TOURNÉES 4.PHOTOGRAPHIES 5.INTERVIEWS 6.DOSSIERS 7.ÉQUIPEMENT 8.DEFSTUFF
 
     
 

Cette page est loin d'être exhaustive. Si vous avez photos ou videos méritant leur place ici, faites les moi parvenir à cette adresse ou bien par le biais du forum.

 

1ERES PARTIES

Paris : Dagoba + Watcha
Lille : Dagoba

 

SET-LISTS
V

 
Zénith de Paris / 30.05.06 Aéronef de Lille / 31.05.06
Korea
My Own Summer
Beware The Water
Hexagram
Feiticeira
Be Quiet And Drive
When Girls Telephone Boys
No Ordinary Love
Around The Fur
Lotion
Minerva
Bloody Cape
Change
Head Up
-------------------------
Fireal
Bored
Minus Blindfold
One Weak
Nosebleed
Lifter
Root
7 Words Pt.1
Birthmark
Engine n°9
7 Words Pt.2
Korea
My Own Summer
Hexagram
Beware The Water
Feiticeira
Be Quiet And Drive
When Girls Telephone Boys
If Only Tonight We Ccould Sleep
Around The Fur
Lifter
Minerva
Bloody Cape
Change
Headup
(interlude guitare)
Bored
Nosebleed
Root
7 Words / Birthmark / Engine N°9 / 7words

Le public de Paris a donc eu droit à un set plus long avec la totalité d'Adrenaline jouée. Mais le son et la forme du groupe ont été meilleurs à Lille.

 

REVIEWS

ZENITH DE PARIS / 30.05.06

Arrivée aux alentours de 15h30, 16h, je découvre avec plaisir une bonne partie du noyau des forums de Dreadful. S’en suit un échange bon enfant de bières et autres breuvages au pied des barrières de l’entrée du Zénith.

Les balances du groupe nous mettent l’eau à la bouche : "Beware", "Lhabia" (qu’ils ne joueront au final pas), "Battle Axe" (idem), …

Cependant, le peu de monde présent devant le Zénith à l’heure de l’ouverture des portes est assez surprenant. Cela vient sûrement du fait que le groupe n’assure aucune promotion d’album et que de fait le concert lui-même a reçu peu de promo de la part de leur label ici en France, Warner. A moins que ce ne soit à cause des premières parties…

L’ouverture des portes se fait vers 19h45 et nous pénétrons dans l’antre. Je fais le choix de rester dans les gradins et avec toute la team nous nous installons au centre en face de la scène, sous la régie.

C’est Dagoba qui débute et c’est avec un a priori franchement négatif que je les accueille. A priori confirmé, ils savent envoyer la sauce, enfin du moins le batteur et son jeu carré et pugnace, mais c’est fichtre tout : les guitare et basse sont inaudibles et le chant, handicapé par un frontman en mauvaise forme ce soir-là, est plus que moyen. Pour les fans.

Watcha arrive ensuite sur scène. Je restais sur une excellente prestation au festival Yakayalé à Morlaix en 2003 et malgré les vannes de mes voisins de siège, je reste confiant. Ce sera une petite déception, le groupe n’ayant interprété que des titres de son dernier album, leur plus médiocre. Exception faite de leur reprise "And The Beat Goes On", joué en guise de rappel, le groupe joue la carte de la promo.

Une demi-heure d’attente et les « dieux » entrent dans l’arène. Il est 21h45. Ca commence fort avec un enchaînement "Korea" – "My Own Summer" – "Beware The Water" – "Hexagram". Ca calme tant le groupe est carré et précis (on oubliera le pain de Steph sur l’intro d’"Hexagram"). Le son est malgré tout limite : ça vrombit énormément. Plus on s’accorde bas et plus on se complique l’affaire. L’homogénéité du groupe compense tout cela. Chino semble au départ en petite forme. Pas très énergique et encore moins loquace, on sera très vite rassurés. Il a maigri et sa voix gagne très vite en précision après quelques morceaux. Le groupe enchaîne alors une set-list démoniaque, mêlant à la fois tubes ("Be Quiet And Drive", "Feiticeira", "Bloody Cape") et titres plus inattendus ("When Girls Telephone Boys", "Lotion"). C’est puissant. Chino saute et gueule comme jamais. Pendant une heure on s’émerveille.

Puis vient le rappel. "Fireal" démarre et on est transporté à mille lieues de la salle… Eh puis : "Bored", "Minus Blindfold", "One Weak", "Nosebleed", "Lifter", etc … : les Deftones ont décidés de nous gâter en interprétant pas moins de l’intégralité d’Adrenaline. Le groupe semble alors encore plus à l’aise, communicatif. C’est un plaisir sans nom de voir un groupe prendre autant de plaisir à jouer des titres écrits alors qu’ils n’avaient que 16, 17 ans. Rares sont les groupes ne reniant pas leur passé.

C’est au terme d’un set de plus de 2h15 (!!!) que le groupe quitte la scène. On est comblé et on en redemande. Certains en redemanderont encore plus puisque arrivés sur le parking du Zénith on aura pu observer des fans s’agitant autour de leur voiture, "Beware The Water" à fond dans les enceintes. Pour un groupe venu sans album à promouvoir, on ne peut que leur tirer notre chapeau.

Jessie Rumble.

Vous avez assisté au(x) concert(s) et souhaitez laisser vos impressions sur le forum ?
pour Paris : http://www.dreadfulitems.net/viewtopic.php?t=551
pour Lille : http://www.dreadfulitems.net/viewtopic.php?t=553

 

PHOTOS

Promises depuis si longtemps, voici les photos prises par Deftones.Forever du forum.

ZENITH DE PARIS (30/05/06)      
AERONEF DE LILLE (31/05/06)      
 



Voici également quelques autres photos de sources diverses.

Ces photos sont la propriété de Robert Gil. Consultez d'autres clichés sur son site: www.photosconcerts.com

 

Ces photos sont la propriété de Keumar83. Consultez son site sur The Strokes : www.strokes-france.fr.st/



D'autres galeries de photos sont également visionnables ci-dessous:

ZENITH DE PARIS
www.flickr.com/photos/59088712@N00/archives/date-posted/2006/05/30/

AERONEF DE LILLE
www.lillelanuit.com/index.php?photos&page=1&num_rep=211

 

VIDEOS

Pour l'instant seul le bootleg video complet du concert du Zénith a fait surface. Mais il y a des doutes quant à l'existence de son équivalent lillois...

ZENITH DE PARIS
www.weelizmaster.fr.st (bootleg video complet du concert ; 2h15 pour un total de 1.5Go)

AERONEF DE LILLE
www.megaupload.com/?d=B4C0ZPD3 (5 petites videos)
www.youtube.com/watch?v=iYNu3E1cvq0 (beware the water + extraits de 7 words, headup et be quiet and drive)

 

 

les forums de DEFTNZ.net
les cds/dvds du groupe avec Amazon.fr
la communauté deftonienne sur le fameux réseau
     
   
       
qu'écoutent les fans de Deftones ?