1.BIOGRAPHIES 2.CHRONOLOGIE 3.TOURNÉES 4.PHOTOGRAPHIES 5.INTERVIEWS 6.DOSSIERS 7.ÉQUIPEMENT 8.DEFSTUFF
 
     
 

?
Abe Cunningham
janvier 2005

anglais
français

 
We'll have new flowers blossoming, new birds chirping and all that shit, and, hopefully, new Deftones music too.
 

To break down musical walls, the Deftones have joined forces with the man who helped build the most famous one of all. And Deftones drummer Abe Cunningham says working with legendary producer Bob Ezrin -- whose credit list includes the Pink Floyd opus The Wall -- has been exactly the spark the veteran Sacramento hard-rock band needed.
"At this point, we just needed to change things up," says Cunningham from his California home during a holiday break in recording. "And this is definitely a different style. Working with him is just putting us fucking upside down. He's cracking the whip."

The Deftones' first four albums were produced by Terry Date, whom the band idolized because of his work with Pantera.

"We love him with all our heart, and I would do another record with Terry in a hot second," Cunningham says, "but this is just what we needed now. Bob has made some amazing records -- Pink Floyd is one of my all-time favorite groups -- and he's worked with such a wide variety of people."

The band chose the more hands-on Ezrin -- who's also overseen albums by Lou Reed, Alice Cooper and Kiss -- after considering several other producers, and entered Ezrin's Connecticut studio last November, following a five-week club tour that Cunningham says was "basically an excuse to get from California to Connecticut."

A dozen songs for the untitled album have already been tracked, and Cunningham says the band hopes to write at least a couple more.

As for what the new material sounds like, fans have seized on a description vocalist Chino Moreno gave last fall, calling the band's current approach "more Rush than Tool." Especially considering Ezrin's skills as a musician and arranger, some took that to mean the new album will have more in common with the Deftones' 2000 breakthrough White Pony, with its ambitious art-rock tendencies, than the more back-to-basics, self-titled 2003 follow-up.

"I hadn't heard that Chino said that . . . but yeah, I think it could be more like White Pony," says Cunningham. "It's hard to answer that when you're up inside of it. It's kind of an amoeba right now . . . [but] there's some fairly complicated stuff. There's this one song that has, like, five different tempo changes."

What has definitely changed, Cunningham says, is the atmosphere surrounding the band. The making of The Deftones was "a whole period we just call 'the dark days' now," he says. "During that time, there were two divorces. We were real burnt-out, not communicating that much. Things were just really fucked up."

Cunningham says it's possible he may turn up on a track or two of the long-awaited album from Moreno's side project, Team Sleep. That disc is slated for a May release, and if things go according to plan, Cunningham adds, a new Deftones album shouldn't be far behind.

"We'll have new flowers blossoming, new birds chirping and all that shit," he says with a laugh, "and, hopefully, new Deftones music too."

 

 
Nous aurons des fleurs qui fleuriront, des oisillions qui pépiront et tout le tralala, et avec un peu de chance, du nouveau Deftones à se mettre sous la dent.
 

Afin de briser les barrières musicales, les Deftones font équipe avec l'homme qui a contribué à créer les plus grands de tous. Et le batteur des Deftones,Abe Cunningham affirme que travailler avec ce producteur légendaire qu'est Bob Ezrin -- qui compte notamment The Wall des Pink Floyd parmi ses productions -- a été exactement l'étincelle dont le combo de vétérans hard-rock de Sacramento avait besoin.
"A ce moment-là, nous avions juste besoin de bousculer nos habitudes," déclare Cunningham depuis sa propriété californienne pendant un break durant l'enregistrement. "Et c'est vraiment un style différent. Travailler avec lui c'est tout remettre en question. Il a usé du fouet avec nous."

Les quatre premiers albums des Deftones ont été produits par Terry Date, ce dernier idolâtré par le groupe pour son travail avec Pantera.

"Nous l'aimons de tout notre coeur, et je serais prêt à faire un autre album avec Terry, là, maintenant, tout de suite," déclare Cunningham, "mais c'était ce dont nous avions besoin. Bob a réalisé de magnifiques albums -- les Pink Floyd sont un de mes groupes préférés de tous les temps -- et il a travaillé avec une telle variété de gens."

Le groupe a choisi Ezrin connu pour son pragmatisme -- qui a également supervisé des albums de Lou Reed, Alice Cooper et Kiss -- après avoir considéré quelques autres producteurs, et est entré en studio dans celui d'Ezrin au Connecticut en novembre dernier, après une tournée de cinq semaines considérée par Cunningham comme "une excuse au fond pour partir de la Californie vers le Connecticut."

Une douzaine de chansons pour un album toujours sans titre sont terminées, et Cunningham ajoute que le groupe espère en écrire encore quelques unes.

En ce qui concerne ces nouvelles chansons, les fans retiendront la déclaration de Chino Moreno l'automne dernier, considérant l'actuelle approche du groupe comme "plus proche de Rush que Tool." Et en considérant également les talents d'Ezrin en tant que musicien et arrangeur, certains en ont déduit que le nouvel album ressemblerait plus au White Pony de 2000, avec ses ambitions art-rock, qu'à l'éponyme de 2003, plus dans la veine d'un retour au source.

"J'ai entendu ces déclarations de Chino . . . mouais, ça pourrait plus être dans la veine de White Pony," Cunningham de répondre. "C'est difficile d'emettre un jugement critique sans avoir de recul là-dessus. C'est assez flou pour l'instant . . . [mais] il y a des trucs surper péchus. Il y a une chanson par exemple qui contient, au moins, cinq changements de tempo."

Ce qui a vraiment changé, déclare Cunningham, c'est l'atmosphere au sein du groupe. La conception de The Deftones était "une longue période que nous nommons 'les jours sombres' maintenant," déclare-t-il. "A ce moment-là, il y avait deux divorces en cours. Nous étions vraiment usés, ne communiquant pas vraiment. Tout partait en couilles."

Cunningham affirme qu'il est possible qu'il apparaisse sur une ou deux chanson de l'album tant attendu de Team Sleep. Ce dernier est prévu pour le mois de mai, et si les choses se passent comme prévu, ajoute Cunningham, un album des Deftones devrait suivre peu de tems après.

"Nous aurons des fleurs qui fleuriront, des oisillions qui pépiront et tout le tralala," dit-il en rigolant, "et avec un peu de chance, du nouveau Deftones à se mettre sous la dent."

 

traduction : Jessie Rumble

 

les forums de DEFTNZ.net
les cds/dvds du groupe avec Amazon.fr
la communauté deftonienne sur le fameux réseau
     
   
       
qu'écoutent les fans de Deftones ?