1.BIOGRAPHIES 2.CHRONOLOGIE 3.TOURNÉES 4.PHOTOGRAPHIES 5.INTERVIEWS 6.DOSSIERS 7.ÉQUIPEMENT 8.DEFSTUFF
 
     
 

STREETWISE.COM
Abe Cunningham, Chi Cheng et Stephen Carpenter
octobre 2005

anglais
français

Deftones fan interview

Thanks to all of you who submitted questions for Interview the Deftones. While Chino is busy putting the final touches on the next Deftones studio album, Stef, Abe, and Chi sat down to answer your questions! Enjoy...

What kind of music did you like growing up and which bands?
Anthony - Visalia, CA

Stef: My first music I listened to was old Motown and oldies kinda stuff. My mom listens to a lot of that music and that's how I heard it for obvious reasons. I was just a kid then, not older that 5 or 6. I love that music, it's great stuff. But not long after that, my mom bought me 3 records. Kiss Alive 2, Queen News For the World, and Saturday Night Fever. I loved them all equally, but gravitated to Kiss, also for obvious reasons. Kiss was my fav band for a few years while I was catching up with them finishing wearing make up. Then, I got into a bunch of stuff. AC/DC, Van Halen, Journey, Reo Speedwagon, Styx, Yes, The Police. Then metal showed up! All the glam stuff, then "thrash", then "funk metal", then "rap metal", then "speed metal", well you get my drift. Throw in some rap, country, jazz, classic rock, and all other kinds of music and here I am.

 
When we work on new stuff, sometimes songs just happen, but most times we butt heads on stuff.
 

What is the REAL story behind the "knife party" incident while recording white pony?
Nate - Reseda, CA

Stef: Well, I’m not sure I actually know the exact moment 'cause I didn't really see it 'til after it "so called happened". Now for real, it's just Chino's lyrics. There was no "knife party". Well, at least not an official one anyways. Kinda stupid to play with knifes don't ya think? lol.

You guys have played it all, headliners, club dates, arenas, stadiums, openers, all day festivals. What format is best for you?
Jaime - West Des Moines, IA

Stef: We like them all. Cliché response I know, but it's true. Headliners are great because we play directly to our fans and that's the most fun. Arena’s are cool cause they're usually a place where you can do cool productions and big big sounds. Clubs are dope because you're right there all up close and personal. Everyone sweats their ass off and it's as good as it gets. Stadiums... hmmm? They could be cool if they're packed to the rim and everyone's wasted. You gotta really relax in those for sure. Festivals...real real fun if there are a lot of bands you wanna see. Some festivals have real abstract lineups and some of the dopest bands you ever heard on them. Others, not diverse. But the bigger the mix, I think the better the festival. My personal favs are clubs and festivals. Arenas are best during the summer.

One of the things I like most about the Deftones is their versatility. Your albums run the whole gambit of emotions. How do you (The Deftones) think your writing process (both musically and lyrically) differs from other bands in this respect?
Patrick - Baltimore, MD

Stef: I’ll say first off, lyrically Chino's pretty much the one that takes care of that. Chi kicks down some thoughts on them from time to time. But mainly Chino does the words. Musically we all have something to say about each song. We all are so different from each other musically. When we work on new stuff, sometimes songs just happen, but most times we butt heads on stuff. It can be quite a process for us sometimes. But in the end, it's what comes out of the battle that we enjoy.

Do you guys see yourself still touring and making music 10 years from now?
Steve - Denison, TX

Chi: If we could be so blessed to continue on I would be very grateful.

What keeps the band going so strong, and keeps you guys inspired after all these years?
Rachel - Chula Vista, CA

Chi: Coors light-kush-our fans-our collective love of music and our friendship.

What is your favorite song to play live?
Brian - Clovis, NM

Abe: Hey Brian, what's happening? My favorite song to play as of lately has been HEXAGRAM, but one that I never get tired of playing is NOSEBLEED. Thanks for your question, and we will be playing both HEXAGRAM, NOSEBLEED and many, many others for you soon!

How have you managed to stay the same (member wise) for so long and not break up?
Selina - Chicago, IL

Abe: Hello Selina! To answer your ?..........Who knows. The only thing I can think of is that we were friends. We had no specific goals and no timeline in which to achieve those goals. We had no idea. The only thing we knew for sure was that we wanted to rock. I know that's a pretty sparse answer, but it's the truth. There's a feeling that we get every once in a while when we get off stage that is the definition of pure joy, it's the greatest feeling I have ever felt and it doesn’t happen that often, but that feeling is why were still around. Hope that answers it. All the best, Abe C.

What is the oddest thing a groupie has ever done to get to meet you guys?
Ian - west Paterson, NJ

Abe: What's Crackin' Ian? Groupies? I didn’t know we had any. The absolute strangest thing was this girl that had a prosthetic leg and arm wanted me to use her leg as a bat. You see, there were some batting cages next to the venue we were playing. I was getting off our bus to go inside and do sound check. On the way in I stopped to talk to some people that were kicking it outside the bus, when this hella fine girl starts talking to me. Anyways, long story short she whips off her leg, hands it to me and tells me to go hit some balls in the batting cage. I didn’t want to, not because it was gross, but because I thought that would be a fucked up thing to do. Not to mention, I was kinda stunned. I ended up using here leg as a bat, and then later she let me burn things in her prosthetic arm with a magnifying glass. Later Ian, Abe C.

transcription : Jessie Rumble

 

L’interview de Deftones par les fans.

Merci à tous ceux qui ont soumis des questions pour l’interview de Deftones. Pendant que Chino est occupé à mettre la touche finale au prochain album studio de Deftones, Stef, Abe et Chi se sont assis pour répondre à vos questions ! Faites-vous plaisir…

Quelle musique aimiez-vous en grandissant et quels groupes ?
Anthony - Visalia, CA
Stef : Les premières musiques que j’ai écoutées était les vieux Motown et ce genre de vieux trucs. Ma maman écoute beaucoup cette musique et c’est comme ça que j’en ai écouté, pour des raisons évidentes. Je n’étais qu’un gamin à l’époque, pas plus de 4 ou 6 ans. J’aime cette musique, c’est grandiose. Mais pas longtemps après, ma mère m’a acheté 3 disques. Kiss « Alive2 », Queen « News For The World » et « Saturday Night Fever ». J’ai les aimais tous autant, mais j’étais plus attiré par Kiss, aussi pour des raisons évidentes. Kiss a été mon groupe favori pendant quelques années jusqu’au moment où ils ont arrêté le maquillage. Après, je me suis lancé dans pas mal de trucs. AC/DC, Van Halen, Journey, Reo Speedwagon, Styx, Yes, The Police. Et là le metal s’est pointé ! Tout le truc glam, puis le thrash, puis le funk-metal, puis le rap-metal, tu vois où je veux en venir. Rajoutes-y du rap, de la country, du jazz, du rock classique, et tous les autres styles de musique et me voilà.

 
Quand on bosse sur un nouveau truc, des fois les morceaux arrivent comme ça, mais la plupart du temps on se prend la tête dessus.
 

Quelle est la VRAIE histoire derrière l’incident « knife party » pendant l’enregistrement de White Pony ?
Nate - Reseda, CA
Stef : Eh bien, je suis pas sûr de connaître le moment exact car je n’ai pas vraiment vu jusqu’après que ce fameux truc arrive. Maintenant, la réalité c’est que ce sont juste des paroles de Chino. Il n’y a pas eu de « knife party ». Enfin, dans tous les cas pas une officielle. Plutôt stupide de jouer avec des couteaux, tu crois pas ? lol.

Les gars vous avez joué partout, en tête d’affiche, en club, en salles, dans les stades, en première partie, sur des festivals. Quel est le format que vous préférez ?
Jaime - West Des Moines, IA
Stef : On aime tout. C’est une réponse cliché, je sais, mais c’est vrai. En tête d’affiche c’est énorme parce qu’on joue directement devant nos fans et c’est le plus fun. Les salles sont cool parce qu’elles sont habituellement des endroits où tu peux faire une bonne prod et du gros, gros son. Les clubs sont terribles parce que t’es là tout prêt, proche des gens. Tout le monde transpire comme des porcs et c’est aussi bon que ça. Les stades… hmmm ? Ça peut être cool s’ils sont pleins à craquer et que tout le monde est paumé. Tu dois vraiment être relax en tout cas. Festivals… très, très fun s’il y a plein de groupes que tu veux voir. Certains festivals ont une affiche variée avec les meilleurs groupes que tu as entendus. D’autres ne sont pas diversifiés. Mais plus large est le mélange, meilleur est le festival. Mes favoris perso sont les clubs et les festivals. Les salles sont mieux l‘été.

Une des choses que j’aime le plus chez Deftones est leur diversité. Vos albums utilisent tout le panel des émotions. Comment pensez-vous (les Deftones) que votre processus d’écriture (autant musicalement que les paroles) diffère respectivement des autres groupes ?
Patrick - Baltimore, MD
Stef : Pour commencer, je dirais que pour les paroles, Chino est pour ainsi dire le seul qui s’en occupe. Chi balance quelques pensées dessus de temps en temps. Mais c’est principalement Chino qui écrit les textes. Musicalement on a tous notre mot à dire sur chaque chanson. Nous sommes tous assez différents les uns des autres, musicalement. Quand on bosse sur un nouveau truc, des fois les morceaux arrivent comme ça, mais la plupart du temps on se prend la tête dessus. Ça peut être de temps en temps une sorte de processus pour nous. Mais au final, c’est le résultat du « combat » que nous aimons.

Est-ce que vous vous voyez encore tourner et faire de la musique dans 10 ans ?
Steve - Denison, TX
Chi : Si nous pouvons être assez bénis pour continuer, j’en serais très reconnaissant.

Qu’est-ce qui fait que le groupe reste aussi fort, et qui vous garde inspiré après toutes ces années ?
Rachel - Chula Vista, CA
Chi : Coors light (bière américaine_NDT) – hmmm -  nos fans – notre amour collectif de la musique et notre amitié.

Quel est le morceau que vous préférez jouer en live ?
Brian - Clovis, NM
Abe : Hey Brian, comment va ? Hexagram est la chanson que je préfère jouer ces derniers temps, mais une que je me lasserai jamais de jouer est Nosebleed. Merci pour ta question, et nous jouerons et Hexagram et Nosebleed et plein, plein d’autres pour toi bientôt !

Comment avez-vous réussi à rester les mêmes (membres) depuis si longtemps et ne pas splitter ?
Selina - Chicago, IL
Abe : Salut Selina ! Pour répondre à ta “?”…. Qui sait ? La seule chose qui me vienne à l’esprit est qu’on est amis. On a pas de but spécifique et pas de date limite pour atteindre ces buts. On en a aucune idée. La seule chose dont on est certain est qu’on veut faire du rock. Je sais que c’est une réponse plutôt évasive, mais c’est la vérité. Il y a une sensation que l’on a une fois de temps en temps quand on descend de scène qui est la définition de la joie pure, c’est la plus grande sensation que j’ai pu ressentir et ça n’arrive pas si souvent, mais cette sensation est la raison pour laquelle on est encore là. J’espère que ça répond à ta question. Bonne continuation, Abe C.

Quelle est la chose la plus étrange qu’une groupie ait pu faire pour vous rencontrer ?
Ian - west Paterson, NJ
Abe : ça roule, Ian ? Des groupies ? Je ne savais pas qu’on en avait. Définitivement la chose la plus étrange, c’était cette fille qui avait une prothèse à la jambe et au bras et qui voulait que je me serve de sa jambe comme d’une batte. Tu vois, il y avait des cages d’entraînement de base-ball près du lieu où on jouait. Je sortais du bus pour entrer et faire le sound check. Sur le chemin je me suis arête pour parler aux gens qui poireautaient près du bus, quand cette gentille fille a commencé à me parler. Bref, une longue histoire, elle enlève sa jambe, me la donne et me dit d’aller frapper quelques balles dans la cage d’entraînement. Je ne voulais pas, pas parce que c’était brutal, mais parce que je pensais que ce serait un truc barge à faire. Pas la peine de préciser que j’étais abasourdi. J’ai fini par utilisé sa jambe comme batte, et ensuite elle m'a laissé brûler des choses dans sa prothèse de bras avec un verre grossissant. A plus, Abe C.

 

traduction : David Tessier

 

les forums de DEFTNZ.net
les cds/dvds du groupe avec Amazon.fr
la communauté deftonienne sur le fameux réseau
     
   
       
qu'écoutent les fans de Deftones ?