1.BIOGRAPHIES 2.CHRONOLOGIE 3.TOURNÉES 4.PHOTOGRAPHIES 5.INTERVIEWS 6.DOSSIERS 7.ÉQUIPEMENT 8.DEFSTUFF
 
     
 

DEFTNZ.NET
Shaun Lopez
08 septembre 2006

Shaun Lopez, producteur de Saturday Night Wrist a eu l'extrême gentillesse de répondre à ces quelques questions par mail. Un grand merci à lui.

anglais
français

1. THE RECORDING SESSIONS

- First of all, can you tell us what you did on the new Deftones record?

I produced and engineered all of the vocals, re-arranged almost every song, sang backup vocals, and recorded/played some extra guitars.

- How did you end up recording Chino's parts?

 
Some songs like "FM" were done in one take, and when you hear it you will be amazed. When he went into the booth and did that one he walked out and i felt like "ok, well that's done".
 

While Chino was down in LA working with, I believe , the 4th producer to work on the record, we were hanging out , and I mentioned I had just built a great little studio. He wanted to see it, so he came by a couple nights later. When he saw it, he loved the vibe of it, so we began hanging out in there, listening to music, jamming, etc.. He was working with the other producer during the daytime and would come over to "the airport" at night. I think the 2nd day he came by we loaded some deftones instrumentals into pro tools and he asked me what I heard over certain songs, etc.. Hole in the Earth was the first song he played me. He went into the vocal booth and started singing. The catchiest part of the song "there's a hole in the earth" only happened  twice in the song. I told him "that melody and lyric is amazing, you need to repeat that and make it the chorus". We chopped the song up and made that section the chorus.. It was originally close to 5 minutes long.. I thought that this song captured everything that I loved about Deftones... it had atmosphere, a great melody, and huge riffs. Fast forward a few days later, the other producer wasn't working out, and Chino didn't know what to do. He called me and I told him "bring the hard drives over and let's do this". A couple days later we had 2 songs done and were ready to play stuff for the label and management. They loved what they heard and I signed on for the record.

 

- You're a long time friend of Chino: how did you deal with working with him?

I dealt with Chino the same way as I would anyone I work with and produce. I wanted to bring the best out of him and the band. We disagreed a lot, but I think the finished product will show that great records are not easy to make. Chino is one of the most talented people I have ever worked with.The only problem with someone like that is that he is used to people always telling him how great he is. Those same people will never tell him when he is "sucking". I wasn't afraid of being honest with him and the rest of the band. I wanted to make a great record just as much, if not more, than he did. This record obviously means a lot to me and I'm VERY proud of the final product.

 

- How did the recording sessions go? What was the atmosphere like, the rhythm of work…?

Chino would usually roll in in the afternoon and we'd hang out for a while and not jump right into work. We'd listen to other music, I'd play him a lot of bands he'd never heard and just did my best to create an inspirational atmosphere. A couple hours later we would usually get started. He would say "pull up combat" or something like that. He'd go in the vocal booth and lay down what he heard in his head and we'd bounce ideas off eachother. Usually when I would want him to change something he'd say "how about you go into the vocal booth and sing what you hear". Once he'd hear what I did, he'd be like "ok, i get it", then he might take what I did and change a thing or two or it would inspire him to do something totally different and better.... When Chino focuses, he works fast. He's naturally a good singer, so he doesn't really require a lot of takes. Some songs like "FM" were done in one take, and when you hear it you will be amazed. When he went into the booth and did that one he walked out and i felt like "ok, well that's done" :).

 

- Chino had previously started to record his parts with Bob Ezrin. Did you start everything all over or did you evolve from the work already done?

We started everything over as far as the vocals go... I can't really blame Bob Ezrin since I don't know what the recording atmosphere was like at the time, but when the record landed in my lap, the arrangements were a mess. It didn't sound produced at all... The songs were all over five minutes long and they just went on and on. There was no focus.

 

- As far as the voices are concerned, were you looking for a "rough and ready" feeling or for more subtle, multi-layered arrangements with lots of effects?

One of my main concerns was getting Chino to enunciate his words. I felt like he always writes great melodies but I just want to understand what he is saying from time to time.

 

- Did the other members of the band show up? Other people?

Abe hung out one day, which was good. Other than that, it was just Chino and me. I think Chino wanted it that way. We had a pro tools guy in some days when editing became too hectic for my sanity, but usually when we were tracking it was just him and me. I think creatively, that was the best way.

 

- Serj Tankian and Annie Hardy are doing featurings on two songs, respectively Buffalo and Pink Cell Phone. In an email interview, Annie explained us how it happened. But what about Serj?

While we were listening back to Mein and Chino didn't have anything written for it yet, he mentioned to his manager (who was present at the time) that he could hear Serj on this track. Next thing I know Serj is calling me asking when would be a good time for him to come  and lay some stuff down. He showed up a few days later and it was very cool. Serj is probably one of the most , down to earth rockstar types I've ever met. It's good to see that.

 

- This featuring is all the more surprising that in an interview, Chino declared that he wasn't that big fan of System Of A Down. What does his featuring to the song sound like?

It is very uptempo, dark, and beautiful. This was one that got done at the last minute but the results are great. We started working on Chino's parts  many days after Serj laid his parts down.. I believe we started at 2:30 in the morning, the same day he was catching a flight to Europe at 11am. I felt that this song was very crucial and needed to be on the record. I felt like it's a new style for Deftones, but still fits... Chino wasn't happy with anything he was coming up with so he asked if I had any ideas. I went into the booth and sang what I was hearing and he said "I like that, but let's move this here and this over there" kind of thing.. We did that and figured out lyrically what it should do and nailed it within the next few hours.. I remember when we walked out of my studio birds were chirping and the sun was out. It was 7am, but I knew we had a finished record.

 

2. SATURDAY NIGHT WRIST

- Objectively and as a musician, what is your opinion about the forthcoming Deftones album?

Musically this record goes places Deftones have never been. It still sounds like them, but I feel it's fresh and I think people will be surprised.

 

- Jeff Irwin (ndw: guitariste de Will Haven) compared Deftones to the Beatles of metal music. What do you think?

No one can compare to the Beatles. Deftones are a great band but comparing anyone to the Beatles is silly.

 

- How does Chino proceed to compose his voicing and guitar parts?

Vocally, he does a lot of his stuff off the top of his head and i think that's what makes his melodies so unconventional and unique. A lot of times he would go into the vocal booth sing the song a few times and then come out and have me move words around way over to the left and way over to the right, almost building a melody in pro tools. I've never seen anyone do it like that, but it works.

 

- Hole In The Earth appeared a couple of days ago on Deftones' MySpace. Is it different from the rest of the album or is it in the continuity of it? What about Beware The Water?

This record is all over the place... Some of it is the heaviest of Deftones stuff, and some is the most beautiful.  Hole In The Earth is definitely one of the more radio friendly/catchy songs. The record is very cohesive. I think it's dark and beautiful.

The version of Beware that leaked wasn't even close to being finished. People shouldn't judge the song from that version. It sounds like ass. The version on the record is fucking huge.

 

A couple of people told me that the sound of Hole In The Earth reminded them of Far. Does this comparison please you or not?

Far influenced Deftones, but Deftones influenced Far. It's fair game. 

 

- This track is very rock and quite far from their self-titled album. We all know it's a single but some people can be afraid that Deftones would have lost their aggressive sound. What do you think?

I'm not concerned with that. If people like the aggressive sound of Deftones, it's still on this record. Their last record was only good for a few songs in my opinion, and even those are not anywhere near as good as some of the songs on SNW.

- What is your favourite track from Saturday Night Wrist?

Right now it's Cherry Waves. It changes often.

 

- Can you describe it for us?

Boom boom tap... Boom boom tap...

 

Do you know why SNW has been delayed again and again and AGAIN this year?

Chino couldn't focus. I think once we started working together, he finally had what he needed to be able to focus. As a big fan of the band, and a friend, I will fight him and not let something go on the record that isn’t great.

 

- Can you tell us something about the album that we don't know…?

We wanted Perry Ferrell to sing the pre-chorus of Cherry Waves but he wasn't available. I'm a big Jane's fan so this would have been great for me. In the end, Cherry Waves didn't really need it. It's one of the best songs on the record and perhaps having a special guest on it would have taken away from it being good on it's own..

 

3. YOURSELF/THE REVOLUTION SMILE

- What are your influences, as a musician and as a producer?

They are all over the place. I'm a huge music fan. I think about it 24/7. I'm influenced by almost everything. I love the classics like Beatles, Zeppelin, etc.. Producers I like are George Martin, Rubin, Sardy, Jason Lytle, Photek, DJ Shadow, and TImbaland..

 

- Do you prefer working in analogic or digital technology? For what reason(s)?

Digital is what I prefer. I've worked with tape before and it sounds great, but it's hard to keep up with digital and how fast you can get things done with it. I try to stay away from doing everything digital. I'm a big fan of tube guitar amps and pedals as opposed to plugins, etc...

 

- What's your priority: producing bands or playing in The Revolution Smile?

Whatever keeps me busy. I love playing music but I love recording it just as much.

 

- The Revolution Smile opened for Deftones during the 2003 European Tour, and notably on the French concert in Paris. Are you planning to tour together again sometime? I know you'll have an album out in a couple of weeks…

The record comes out in the states next week (September 12).  Right now we have plans to go over to Australia is the Spring of '07 to support the Australian release of Summer Ever.  It will be released there in February.

 

- For those who don't know, you've also been the guitar player in Far. Are you still on contact with the members of the band? What do you think of Jonah's solo career?

I talk to Chris often. We are actually making a record together. I talk to John a little bit. I haven't talked to Jonah in over a year. I think Jonah is good at what he does, I'm just not much of a fan of the kind of music he plays.

 

- Sacramento seems to be a breeding ground for talented bands (Deftones, Far, Will Haven, The Revolution Smile, The Abominable Iron Sloth, Ghostride, etc…), all of them being internationally recognized on the « rock/metal underground » scene. How do you explain this?

Well if you look at those bands mentioned, they all are pretty cool with eachother and are supportive. I think part of making a scene is being supportive of one another. That mentality is gone in Sacramento. From what I see, it seems like it's become a contest of some sort. Back in the day it was all about the music.


- What will you be up to in the coming months?

I have a few records I will be making. I can't give details yet, since they aren't totally 100%. The only one that I can give word about is the record I am making with Chris from Far. That's going to be fun. Check my website for updates on other projects.

 

- A little word for deftnz.net visitors and readers?

Keep supporting good music and thanks for the interview!

 

1. LES SESSIONS D'ENREGISTREMENT

- Tout d'abord, peux-tu nous expliquer quel a été ton rôle dans le nouvel album de Deftones ?

J'ai enregistré et produit toutes les parties vocales, réarrangé presque tous les titres, chanté certains choeurs, et enregistré/joué quelques guitares supplémentaires.

- Comment t'es-tu retrouvé à enregistrer les parties de Chino ?

 
Certaines chansons comme "FM" ont été enregistrées en une prise, et lorsque vous l’écouterez vous serez épatés. Alors qu’il était dans la cabine pour enregistrer ce morceau, à la fin lorsqu’il est sorti, je me suis dit  "ok, c’est la bonne".
 

Alors que Chino était à LA en train de travailler avec, il me semble, le 4ème producteur à se succéder sur l'album, on traînait ensemble, et je lui ai parlé de mon nouveau petit studio que je venais juste de terminer. Il a voulu le voir, alors il est venu quelques jours plus tard. Lorsqu'il l'a vu, il a adoré l'ambiance, donc on a commencé à traîner là-bas, à écouter de la musique, à taper le boeuf, etc.. Le jour il travaillait avec l'autre producteur et venait à "the airport" le soir. Le deuxième jour, je crois, il est venu avec quelques parties instrumentales enregistrées sous pro tools et il m'a demandé mon avis sur ces enregistrements, etc... Hole in the Earth est la première chanson qu'il m'a fait écouter. Il est allé dans la cabine d'enregistrement des voix et a commencé à chanter. La partie la plus catchy de la chanson "there's a hole in the earth" n'apparaissait que deux fois. Je lui ai dit que "cette mélodie et ces paroles sont incroyables, il faut les répéter et en faire le refrain". On a coupé dans la chanson et on en a donc fait le refrain.. Ce titre durait au départ près de 5 minutes.. Je me suis dit que cette chanson rassemblait tout ce que j'aimais de Deftones... l'atmosphère, la superbe mélodie, et de gros riffs. Quelques jours plus tard, ça ne fonctionnait déjà plus avec l'autre producteur, et Chino ne savait plus quoi faire. Il m'a appelé et je lui ai dit "amène tes disques durs et bossons tout ça". Quelques jours plus tard nous avions déjà 2 chansons de terminées que nous pouvions faire écouter au label et au management. Ils ont adoré ce qu'ils ont entendu et ont donné leur accord pour l'album.

- Chino et toi êtes amis de longue date : comment as-tu géré le fait de travailler avec lui ?

J’ai géré la situation avec Chino comme je l’aurais fait avec n’importe quelle personne avec qui j’aurais travaillé ou produit un album. Je voulais faire ressortir le meilleur de lui et du groupe. On a eu beaucoup de désaccords, mais je pense que le produit final reflètera le fait que les meilleurs albums sont les plus difficiles à concevoir. Chino est l’une des personnes les plus talentueuses avec laquelle j’ai travaillé. Le seul problème avec ce genre de personnes est qu’elles sont habituées à ce qu’on leur répète tout le temps à quel point elles sont formidables. On ne le lui dira jamais à Chino lorsqu’il est mauvais. Je n’avais pas peur d’être honnête avec lui et le reste du groupe. Je voulais sincèrement faire un album formidable, tout autant sinon encore plus que Chino. Cet album a donc une grande importance pour moi et je suis EXTREMEMENT fier du produit fini.

- Comment se sont passées les sessions d’enregistrement ? Quelle était l’atmosphère, le rythme de travail…?

Chino débarquait généralement dans l’après-midi et on glandait pendant quelque temps avant de s’immerger dans le boulot. On écoutait d’autres artistes et albums, je lui faisais écouter pas mal de groupes dont il n’avait jamais entendu parler et je faisais de mon mieux pour créer une atmosphère propice à la création. Quelques heures plus tard nous commencions généralement à bosser. Il appelait ça "commencer le combat" ou quelque chose comme ça. Il allait dans la cabine de prises de voix et enregistrait ce qu’il entendait dans sa tête et on remaniait les idées ensemble. Généralement lorsque je voulais qu’il change quelque chose il me disait "pourquoi est-ce que tu n’irais pas dans la cabine et ne chanterait pas ce à quoi tu penses". Une fois qu’il avait entendu ce que je voulais dire, il me disait "ok, j’ai compris", ensuite il gardait ou remaniait l’idée que je lui avais donnée ou bien ça l’inspirait pour totalement autre chose de parfois encore meilleur.... Lorsque Chino est concentré, il travaille vite. Il est naturellement un bon chanteur, et n’a donc pas besoin d’une multitude de prises. Certaines chansons comme  "FM" ont été enregistrées en une prise, et lorsque vous l’écouterez vous serez épatés. Alors qu’il était dans la cabine pour enregistrer ce morceau, à la fin lorsqu’il est sorti, je me suis dit  "ok, c’est la bonne" :).

- Chino a tout d'abord commencé à enregistrer ses parties de chants avec Bob Ezrin. As-tu tout recommencé ou plutôt évolué à partir de ce qui avait déjà était fait ?

Nous avons tout recommencé ce qui concernant le chant. Je ne peux pas vraiment cracher sur Bob Ezrin puisque j'ignore quelle était l'ambiance pendant les enregistrements à l'époque, mais quand je les ai eus en main, les arrangements étaient bordéliques. On aurait dit qu'il ny avait eu aucune production... Les chansons faisaient plus de cinq minutes et s'enchaînaient, sans que l'on puisse en dégager des parties plus mises en valeur.

- En ce qui concerne les voix, cherchiez-vous une impression  "brut de décoffrage" ou plutôt des arrangements plus subtils, très travaillés, des voix superposées, avec pas mal d'effets ?

Un de mes préocupation principale était que Chino articule ce qu'il chante. J'avait l'impression qu'il écrivait toujours de bonnes mélodies mais je voulais de temps en temps comprendre ce qu'il chantait.

- Est-ce que les autres membres sont venus vous rendre visite? Ou d'autres personnes ?

Abe est passé nous voir un jour, ce qui était bien. A part ça, il n'y avait que Chino et moi. Je crois que c'est ce que Chino souhaitait. Il y avait un gars qui s'occupait de Pro-Tools quand les arrangements devenaient trop dangereux pour ma santé mentale, mais habituellement nous n'étions que tous les deux pour les enregistrements. Je pense que c'était la meilleure façon de faire sur le plan créatif.

- Serj Tankian et Annie Hardy participent à deux chansons, respectivement Buffalo et Pink Cell Phone. Dans un interwiew via mail, Annie nous a raconté comment cela est arrivé. Qu'en-est-il pout Serj ?

Alors que nous écoutions Mein et que Chino n'avait pas encore écrit les paroles, il a déclaré à son manager (qui était présent à ce moment-là) qu'il verrait bien Serj sur cette piste. Ensuite, la seule chose dont je suis au courant est que Serj m'a appellé pour savoir quand est-ce qu'il y aurait un moment propice à sa venue, afin qu'il puisse faire quelques trucs. Il s'est pointé quelques jours plus tard et c'était très cool. Serj est sûrement l'un des plus sympas des rockstars que je connaisse ici-bas. Ca fait du bien de voir ça..

- Ce featuring est tout de même surprenant puisque Chino a déclaré dans un interview qu'il n'aimait pas System Of A Down tant que ça. A quoi ressemble le featuring qu'il a fait sur la chanson?

C'est très "uptempo", sombre et beau. Celle-ci a été faite à la dernière minute mais le résultat sonne bien. Nous avons commencé à travailler sur les parties de Chino pas mal de temps après que Serj ait posé les siennes. Je crois me rappeller que nous avions commencé à 2h30 du matin, un jour où il devait prendre un vol pour l'Europe à 11h. J'ai eu l'impression que cette chanson était cruciale et avait réellement besoin d'être présente sur le disque. J'ai ressenti que c'était un nouveau style pour les Deftones, mais celà leur correspond toujours... Chino n'était pas content de tout ce qu'il se passait alors je lui ai demandé s'il avait des idées. Je suis entré dans la cabine d'enregistrement et j'ai chanté ce que j'entendais et il a dit "Ca me plaît, mais il faut qu'on mette plutôt ça ici et ça là", un truc dans le genre. C'est ce que nous avons fait et nous nous sommes imaginés ce que ça devait donner au niveau des paroles, et nous avons torché ça en quelques heures... Je me rappelle qu'au moment où nous sommes sortis de mon studio, les oiseaux chantaient et le soleil brillait. Il était 7h, mais je savais que nous avions un enregistrement mis à bien.

 

2. SATURDAY NIGHT WRIST

- Objectivement et en tant que musicien, quel est ton opinion sur le prochain album des Deftones ?

Musicalement, cet album part sur des pistes jamais explorées par les Deftones. Ca a toujours leur patte, mais j'ai l'impression que c'est frais et nouveau, et que les gens vont être surpris.

- Jeff Irwin (nde : guitariste de Will Haven) a déclaré que les Deftones étaient les Beatles de la musique metal. Qu'en penses-tu ?

Personne ne peut rivaliser avec les Beatles. Les Deftones sont un bon groupe, mais comparer quelqu'un avec les Beatles est idiot.

- Quelle est la méthode de Chino pour composer ses parties de chant et de guitare ?

Vocalement, il fait pas mal de choses de mémoire, et je pense que c'est ce qui rend ses mélodies si inconventionnelles et uniques. Il avait l'habitude de rentrer dans la cabine d'enregistrement pour chanter la chanson plusieurs fois, ensuite il en sortait et me faisait bouger des mots vers le début ou la fin de la chanson, construisant presque une mélodie grâce à Pro-Tools. Je n'ai jamais vu personne faire ça, mais ça marche.

- Hole In The Earth était disponiblr il y a quelques jours sur le Myspace du groupe. Cette chanson est-elle en rupture  ou en continuité avec le reste de l'album? Qu'en est-il de Beware The Water ?

Cet album est tout à la fois... Une partie est la plus heavy que les Deftones aient jamais fait, et l'autre la plus jolie. Hole In The Earth est vraiment l'une des chansons les plus radiophoniques. L'album est très cohérent. Je pense qu'il est sombre et beau à la fois.
Le leak de Beware The Water n'était même pas encore prêt d'être achevé. Les gens ne devraient pas juger la chanson grâce à cette version. Elle n'est même pas écoutable. Celle de l'album est une putain de version, vraiment énorme.

- Plusieurs personnes m’ont dit que le son de Hole In The Earth les faisait penser à Far. Cette comparaison te fait-elle plaisir ?

Far a influence Deftones, mais Deftones a influence Far. Ce n’est que juste retour des choses. 

- Cette chanson est très "rock" et très éloignée du son de l'épo. Nous savons tous que c'est un single mais certaines personnes peuvent craindre que les Deftones auraient perdu leur son aggressif. Qu'en penses-tu ?

Cela ne me regarde pas. Si les gens aiment le son aggressif des Deftones, il est présent sur l'album. A mon avis, leur dernier opus valait seulement le coup de par quelques chansons, et même celles-là ne sont pas aussi bonnes que certaines chansons de SNW.

- Quel est ton morceau préféré de Saturday Night Wrist ?

Pour l’instant c’est Cherry Waves. Mais ça change souvent.

- Peux-tu nous le décrire ?

Boom boom tap... Boom boom tap...

- Sais-tu pourquoi SNW a été retardé encore et encore et ENCORE cette année ?

Chino ne parvenait pas à se concentrer. Je pense que lorsqu’on a commencé à travailler ensemble, il a finalement trouvé ce qu’il lui manquait pour parvenir à se concentrer. En tant que grand fan du groupe, et en tant qu’ami, je l’ai brusqué afin que seul le meilleur du meilleur finisse sur l’album.

- Peux-tu nous révéler quelque chose sur l'album?

Nous voulions que Perry Ferrel chante le pré-refrain de Cherry Waves, mais il n'était pas disponible. Je suis un grand fan de Jane, alors cela aurait été une bonne expérience pour moi. Au final, Cherry Waves n'avait pas besoin de ça. C'est l'une des meilleurs chansons de l'album et peut-être que le fait d'avoir un guest dessus lui aurait enlevé le fait qu'elle était bonne d'elle-même

3. TOI-MÊME/THE REVOLUTION SMILE

- Quelles sont tes influences, en tant que musicien et en tant que producteur ?

Elles sont de toute sorte. J’adore la musique de manière générale. J’y pense 24h sur 24, 7 jours sur 7. Je suis influencé par presque tout. J’aime les classiques tels que les Beatles, Zeppelin, etc.. Les producteurs que j’apprécient sont George Martin, Rubin, Sardy, Jason Lytle, Photek, DJ Shadow, et Timbaland...

- Préfères-tu travailler en analogique ou bien en numérique ? Pour quelle(s) raison(s) ?

Je prefere le numérique. J’ai travaillé avec des bandes dans le passé mais ça sonne vraiment genial, mais c’est dur de tenir la comparaison avec le numérique et la rapidité avec laquelle tu peux faire des trucs. J’essaie d’éviter de tout faire en numérique. Je suis un gros fan des amplis de guitare à lampes et des pedals, pas des plugins, etc...

- Quelle est ta priorité : produire des albums ou bien jouer dans The Revolution Smile ?

Peu importe tant que ça me garde occupé. J'adore jouer de la musique mais j'adore tout autant produire.

- The Revolution Smile a ouvert pour Deftones durant leur tournée européenne de 2003, et notamment lors de la date française à Paris. Avez-vous prévu d’un jour refaire une tournée ensemble ? Je sais que tu vas sortir un album dans quelques semaines…

L’album sort aux Etats-Unis la semaine prochaine (le 12 septembre). A l’heure actuelle, on a des plans pour aller jouer en Australie au printemps 2007 pour faire la promotion de Summer Ever lors de sa sortie australienne. Sa sortie là-bas est prévue pour février.

- Pour ceux qui ne le savant pas, tu as été le guitariste du groupe Far. Es-tu toujours en contact avec les membres du groupe ? Que penses-tu de la carrière solo de Jonah ?

Je vois souvent Chris. En fait, on est en train de faire un album ensemble. Je vois John un tout petit peu. Cela fait plus d’un an que je n’ai pas parlé à Jonah. Je pense que Jonah est talentueux dans ce qu’il fait, mais je ne suis pas un grand fan de sa musique.

- Sacramento semble être un vivier de groupes plus que talentueux (Deftones, Far, Will Haven, The Revolution Smile, The Abominable Iron Sloth, Ghostride, etc…), et tous sont reconnus sur la scène « rock/metal underground » internationale. Comment expliques-tu cela ?

Eh bien, si tu jettes un oeil à tous ces groupes, ils s’entendent tous très bien les uns les autres et se soutiennent mutuellement. Et je pense que c’est essentiel. Cette mentalité n’existe plus à  Sacramento. De mon point de vue, il semblerait que c’est devenu une sorte de concours. A l’époque, « it was all about the music ».

- Quels sont tes projets pour les mois à venir ?

Il y a plusieurs albums que je vais produire. Je ne peux pas donner de détails pour l'instant puisqu'ils ne sont pas encore totalement confirmés. Le seul dont je puisse parler est celui que je produis avec Chris de Far. Ca va être bien fun. Vous pouvez visiter mon site internet pour les mises à jour de mes autres projets.

- Un dernier mot pour les visiteurs et lecteurs de deftnz.net ?

Continuez à soutenir la musique de qualité et merci pour l'interview !

 

traduction: Statikdoll du forum et Jessie Rumble

 

les forums de DEFTNZ.net
les cds/dvds du groupe avec Amazon.fr
la communauté deftonienne sur le fameux réseau
     
   
       
qu'écoutent les fans de Deftones ?